samedi 11 novembre 2017

Avec rien d'autre que mes mains

Je n'avais pas besoin d'un fouet, du martinet ou de la cravache. Je n'avais pas besoin de menottes ou de cordes. Tout ce dont j'avais besoin était mes mains, et lâcher ma volonté sur elle et son obéissance.

Avec une fiévreuse intensité, je l'ai flanqué sur le lit d'une main, tandis que de l'autre je retirai ses vêtements. À ce stade, je ne parlai plus. Je grognai pendant que j'absorbai l'énergie qui nous entourait. Ma détermination a cheminé jusqu'à elle comblait son regard de crainte et de plaisir.

Dès qu'elle fut entièrement nue, je l'ai retournée, son cul maintenant face à moi, m'invitait à le rougir. Comment résister! Habituellement je prépare la chair exposée avant de poser une main plus lourde. Mais je voulais l'ébranler et j'inversai ma méthode. Après un certain nombre de coups rapides et fermes sur sa peau tendre, je suis entré dans un état primitif et sombre, j'ai continué à frapper son cul d'un subtil mélange de sensualité et de brutalité.

Ses cris, ses gémissements et ses pleurs étaient les sons les plus succulents que j'ai entendu depuis un moment. Son cul a rougi très rapidement, ce qui, couplé à son obéissance avec ses bras croisés sur son dos m'a apaisé, mais je suis resté concentré sur sa douleur que je causais de la plus belle des manière.

Elle tremblait en réponse à la fessée reçue, flottant dans le doux abîme d'une semi-conscience. Je l'enveloppai d'affection et de douceur pendant qu'elle se recroquevillait dans mes bras serrés et réconfortants, en sécurité, dans lesquels elle reçu toute l'attention et la tendresse qu'elle méritait.

des-mots-en-equilibre.blogspot.fr BDSM D/s soumise fessée nue

Nous avons créé quelque chose d'unique avec rien d'autre que mes mains et son envie de me faire confiance pour offrir ce dont elle avait besoin et accomplir ce que je voulais.

5 commentaires:

  1. Jeu de main, jeu de vilaines !
    Dites donc, si c'est votre vilaine sur ce lit, je vois difficilement comment vous avez fait pour en rester aux mains... :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jeu qui ressemble à qui perd gagne!
      Dites donc, la curiosité est un vilain défaut, pas un méchant! :-p Qui vous dit que nous en sommes resté aux mains? ;)

      Supprimer
  2. J adore !
    Je veux la même.
    Faut que mon homme le lis ce récit...et ....rien qu avec les mains...
    Merci pour mes futurs fantasmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mi-ange,
      Ravi de vous avoir rendu service! :)

      Supprimer