mercredi 21 février 2018

Ce n'est pas toujours ce que vous voulez!

Il est faux de croire que les échanges de pouvoir sont à sens unique et ne répondent qu'aux besoins du dominant. Rien ne peut être plus éloigné de la vérité. Si vous répondez uniquement à vos besoins et à vos envies sans aucun égard pour votre soumise, elle se sentira à raison utilisée et abusée, et mettra rapidement fin à la relation.

On pourrait le penser d'une relation maître/esclave, mais ils ne sont pas parvenus à cet extrême sans prendre le temps de se connaître et de répondre à leurs besoins respectifs. Si les besoins d'une soumise sont de ne plus avoir le contrôle et de répondre aux attentes de son maître, elle ne le fait pas par obligation, mais parce qu'elle le veut et en quelque sorte ils remplissent quelque chose en eux. Il y a toujours un équilibre délimité.

La plupart des relations BDSM ne sont pas des échanges de pouvoir total. Elles ne sont parfois pas du tout, et quand bien même le seraient-elle, la relation et la façon dont elles fonctionnent quotidiennement n'existent pas seulement pour satisfaire le dominant. Il y a toujours des compromis, il faut absolument respecter les limites établies, et parfois le dominant doit savoir laisser sa soumise faire ce qu'elle veut.

échange de pouvoir BDSM responsabilité

Dominant et soumise sont des conditions que les gens embrassent selon leur personnalité. Mais peu importe qui vous êtes, rappelez-vous, ce n'est pas toujours ce que vous voulez. C'est toujours un partenariat, peu importe la façon dont vous divisez le pouvoir entre vous. S'il est biaisé, la responsabilité du compromis pour avancer ensemble repose toujours sur les deux parties.

mardi 13 février 2018

Liste de courses

Une douzaine d’œufs:
Pour que je puisse vous préparer une omelette et vous apporter le petit déjeuner au lit. Puisque vous serez là, nue, ayant besoin de protéines et de nutriments après que je vous ai épuisé ce matin en remplissant votre esprit des plus merveilleux souvenirs de nos corps qui se rejoignent de toutes les plus belles façons.

Confiture:
Nous étalerons celle-ci sur le toast chaud et savoureux, brun doré et plein de saveur. Alors que mes doigts deviennent collants à force d'avoir un peu de sirop sur eux, je vous laisserai les lécher, puis j'embrasserai vos lèvres douces et collantes jusqu'à ce que vous me suppliez de vous baiser.

Jus d'orange:
Le jus froid et délicieux frappera le fond de votre gorge pour satisfaire votre soif la plus profonde. Vous goûterez la pulpe sur votre langue et sourirez à sa douce sensation. Je vous chuchoterai à l'oreille, si vous êtes sage, que vous pourrez goûter à quelque chose d'aussi délicieux, un régal pour vos lèvres.

Fruits frais coupés:
Je placerai les fraises et les raisins sur votre peau délicate et profiterai du goût des fruits mélangé à celui de votre peau. Je frotterai une fraise sur vos lèvres et d'un léger appuie j'en libérerai le jus. J'empoignerai vos cheveux, vous attirerai à moi et vous goûterai comme la plus douce saveur de la matinée.

Donc, pour le petit déjeuner de dimanche, je veux juste que vous allongiez vos longues jambes délicieuses, que vous vous détendiez au lit alors que je vous prépare un repas divin.


Nous nous régalerons de cette bonne nourriture, nous nous relaxerons et nous nous régalerons une fois de plus.

mercredi 7 février 2018

Vous n'êtes pas étrange

Vous n'êtes pas singulier, étrange ou fantasque de vouloir qu'une personne vous accueille à la maison à la fin d'une longue journée, avec peut-être avec un repas chaud, un bain chaud pour vous (les deux si vous êtes super chanceux). Qu'elle vous écoute partager votre journée et vous parle de la sienne, qu'elle soit forte quand vous n'avez plus la force de l'être. Qu'elle remarque et essaye toujours de maintenir la flamme, même quand il semble inutile d'essayer; parce que vous en valez la peine.

Vous n'êtes bizarre si vous voulez que cette personne ait des gestes si crus et dépourvus de compassion, qu'il est difficile de croire que vous partagez ensembles des sentiments forts. Cette sexualité sauvage ne se fait pas en l'absence d'amour, mais dans la compréhension des besoins de chacun. Ils pourraient être fait par d'autres mains, mais celles de votre amant apportent le contexte et la profondeur. Cela ne peut être possible autrement.

Il n'y a rien de mal à vouloir un compagnon de vie. Lui chuchoter vos secrets, vous reposer et rire en écoutant la même musique et vous apprendre l'un l'autre, toujours. Construire une vie à travers l'incertitude de tout, et savoir que si vous le faites ensemble, vous êtes exactement là où vous devez être.

Il n'y a rien de mal à vouloir que cette même personne veuille explorer et inspirer les perversions qui infusent dans votre cerveau et qui ont effrayées beaucoup de gens avant elle. Parcourir et vivre les fantasmes les plus tabous que vous ayez en vous.

des-mots-en-equilibre.blogspot.fr

C'est bon de vouloir le meilleur des deux mondes. Surtout quand c'est exactement ce qui vous est offert.

mardi 30 janvier 2018

Capturée

Elle ne cherchait pas à se rendre. Elle voulait être capturée. Elle ne souhaitait pas se soumettre à quelqu'un. Elle avait besoin d'appartenir à une personne en qui elle aurait confiance, qui la respecterait, qui la dominerait à la recherche du meilleur pour elle, et s'abandonner à son écrasante présence.

Peu lui importait qu'elle doive s'agenouiller, être fessée, attachée, baîllonnée, être à sa merci, animal sauvage, elle voulait simplement être capturée, apprivoisée, puis dressée à le servir. Elle voulait plonger dans sa lutte intérieur et se noyer dans son chaos, et ne plus s'accrocher à un pouvoir qu'elle ne détenait plus.

Elle voulait être attirée à lui, emportée par sa confiance, inspiré par sa détermination. Elle ne pouvait que se rendre et c'était ce qu'elle avait toujours voulu. Un jeu qu'elle était heureuse de perdre, elle gagnait tout ce qu'elle avait toujours voulu d'un homme.

Trouver cet homme qui pourrait aussi être son dominant et capturer son imagination, son corps et son âme avec sa force.

des-mot-en-equilibre.blgspot.fr BDSM D/s femme soumise captive capturée docile animal compagnie

Maintenant sienne, pour le servir, à genoux à sa place, elle chérit l'animal docile qu'elle est devenue.

mercredi 24 janvier 2018

Intimité

Mon plus grand plaisir est l'intimité, même si elle n'est pas nécessaire à mes perversions. Mais elle est aussi ma plus grande entrave parce qu'elle offre la profondeur, le contexte et la libération émotionnelle que je recherche dans mes perversions.

Que le jeu soit décontracté, rapide, léger ou presque insignifiant, il est intime et intense. Il n'est jamais semblable, même si j'ai les mêmes gestes, les mêmes actions. Une fessée n'est pas toujours une simple fessée.

Ce n'est pas seulement ce que je fais, mais avec qui et pourquoi je le fais, qui me mettront en feu avec la passion la plus brulante. Une passion si forte qu'elle vous fait dériver vers le lâcher prise et embrasser vos besoins sexuels les plus sombres.

Je vis pour cette intimité, ce sentiment que nous sommes seuls au monde tellement nous sommes perdus dans la profonde connexion d'un jeu passionnant, coloré de marques, de cris de pitié et d'orgasmes intenses. Il s'agit de créer un instant, un lieu, avec un langage que vous seul pouvez comprendre et parler.

C'est cette connaissance de l'autre, ce sentiment d'être connectés et entrelacés ensemble dans un lien forgé par la confiance, et des désirs qui se fondent les uns dans les autres, qui est de loin ma perversion, préférée.

Parfois, une fessée n'est pas seulement une fessée, avec l'intimité, elle peut être ce que vous voulez, y compris une forme de connexion qui dépasse tout ce qui est sexuel, elle peut être transcendantale pour les deux.

des-mots-en-equilibre.blogspot.fr bdsm intimité D/s Domination soumission

Avec l'intimité, le jeu devient un partage incroyable.