mercredi 19 septembre 2018

Une femme.

Une femme n'a pas besoin d'être apprivoisée, douce ou soumise pour être respectée. Le respect que vous lui devez ne dépend pas de ce que vous pensez qu'elle doit faire, mais de la façon dont elle choisit elle même de se comporter.

Une femme n'a pas besoin d'être vêtue pour être respectée. Sa chair, ses courbes, son sexe et ses fesses, sa poitrine font partie de son identité, mais ne sont pas la totalité de celle-ci. Elle mérite le respect, peu importe qu'elle soit nue ou qu'un tissu la couvre. Elle est une personne qui a les mêmes droits humains fondamentaux que n'importe qu'elle autre et cela exige de la respecter tant qu'elle ne donne une raison de ne plus l'être. Être à l'aise avec son corps, en harmonie avec ses envies ne sont pas des raisons.

Une femme n'a pas besoin de jouer un rôle qui a été décidé pour elle en fonction de son sexe pour être respecter. Elle a le droit de forger son propre chemin et de trouver ce qui lui convient en tant que personne, et non en tant que représentante d'autres femmes. Elle mérite ce respect pour trouver sa voie, parce que nous le faisons tous, peu importe notre sexe, notre couleur, notre religion, nos préférences sexuelles ou notre lieu de naissance.


Le respect est quelque chose que nous méritons tous et nous avons tous la possibilité de l'accorder. La seule fois où le respect nous coûte, et quand nous n'en montrons pas; cela nous coûte notre humanité.

jeudi 13 septembre 2018

Le son de votre sourire

J'aimais vous entendre geindre et gémir
J'aimais vous voir vous agenouiller
Votre tête inclinée
Et attendre mon prochain ordre
j'ai adoré
Le son de votre sourire
Plus que toute autre chose
 
Vos rires m'ont enchanté
Vos étreintes chaleureuses m'ont apaisées
La façon que vous avez de bouger
De me parler avec dévotion
Mais c'était le son de votre sourire
Qui m'a toujours guidé vers vous


@Équilibre
Il est un son qui me manque
Je l'entends au loin
Maintenant, il sonne différemment
Depuis que Nous ne sommes plus

mardi 28 août 2018

Voulez-vous jouer dans le noir?

Vous dites vouloir piquer la bête, la réveiller et sentir les dents du loup.

Êtes-vous certaine de vouloir jouer dans le noir, mademoiselle?

Parce que sous ma chair se repose un animal empli de rage et du besoin de chasser sa proie et vous êtes si jolie quand vous vous enfuyez. Courez mademoiselle, parce que dans ces bois, erre un animal qui va vous traquer, vous attraper, vous griffer, vous baiser brutalement et faire des ravages sur votre corps jusqu'à ce que vous voyez des étoiles dans la noirceur de l'instant.

Je sais tout cela, parce que ce carnivore, créature sauvage affamée de votre chair est moi. Alors courez comme un animal, quand je vous attraperai, je vous baiserai comme si je dévorais un morceau de viande crue et me régalerai de ce qui pourrait être mon dernier repas.

Voulez toujours jouer dans le noir, mademoiselle? Vraiment? Parce que je veux jouer aussi.

Maintenant, courez aussi vite que vous le pouvez et ne vous inquiétez pas, parce que je vous verrai bientôt.

BDSM Femme animal sauvage

Non, inquiétez-vous de toutes les perversions que je vais vous faire quand je vous attraperai enfin, et croyez-moi, je vais vous rattraper.

vendredi 27 juillet 2018

Embrassez-moi

Embrasse-moi pour m'exciter. Excitez-moi que je veuille plus que vous embrasser.

Embrasse-moi et montrez moi votre attirance. Exprimez-la avec vos lèvres douces et maintenez ce baiser sur moi le temps nécessaire pour que je sache exactement ce que vous pensez de moi et en ce moment; que je suis votre pensée préférée.

Embrassez-moi parce que vous le voulez, vous savez que je veux la même chose. Rendez ce baiser désordonné et passionné et laissez-vous aller à ce besoin, parce que je le veux aussi.

Embrassez-moi, parce que je veux vous regarder dans les yeux toute la nuit. Et pendant que je gouterais chacun des mot qui quitteront vos lèvres, je n'aurais envie que d'une chose avec elles, les embrasser autant que mon attente depuis la dernière fois que mes yeux se sont posés sur vous. Ma seule pensée à cet instant est combien je veux vous embrasser.


Alors embrasse-moi!

mercredi 11 juillet 2018

Un esprit sadique

Elle m'a dit vouloir mieux comprendre un esprit sadique...

Je lui ai dit de fermer les yeux. Imaginez-vous penchée sur la table, menottée, chacune de vos chevilles attachées aux pieds de la table, courbée et impuissante. Anticiper le premier impact. Respirer l'instant et exhaler un soupir exaltant une fois que le coup initial vous ait écrasée.

Son cul se tortilla alors qu'elle réalisait à quel point c'était bon. Son dos se cambra de telle sorte que son corps réclamait le second claquement. Puis le troisième, le quatrième, au cinquième elle perdit le compte alors que les coups continuaient de pleuvoir. Ses soupirs se métamorphosaient en gémissements et ses tremblements en vibrations sonores contre la table.

Elle suppliait pour que cela continu. Il semblait qu'elle en avait plus besoin que l'air, plus que tout autre chose, c'était sa seule et unique faim dans l'instant. Être frappé, être contrainte, vivre au plus profond de sa chair ce moment, prise au piège par l'extase.

Au coup de martinet contre son sexe, elle laissa échapper un cri orgasmique. C'était à couper le souffle et tellement délicieux à voir, à entendre. Encore plus en sachant que j'étais à l'origine d'un tel son sorti des profondeurs de son corps offert.

Couverte de marques, sa respiration était erratique. Elle suppliait encore pour prolonger l'instant. J'ai refusé. Ce n'était pas ses règles, jamais ses règles. Cette frustration ajoutée à son supplice était une torture en soi et un sadique adore la torture.

Elle a demandé: "Qu'est-ce que c'était ? Parce que c'était incroyable!"


Ma chère, c'est exactement cela un esprit sadique.