mardi 28 février 2017

Je vais (4)

Je vais, me débarrasser de toute compassion, m'habiller de l'animal sauvage qui sommeil en moi, avoir encore apparence humaine, avec la férocité d'une bête, à la recherche de son prochain repas.

Je vais, me lancer dans une chasse primitive, brute, crue, née de l'intensité et la force d'une domination qui vous abandonne, proie, à votre vulnérabilité, à votre excitation, disposée et désireuse d'être possédée, apprivoisée et dressée, comme l'animal auquel je vais vous réduire.

Je vais, user de votre corps et pendant que nous serons enchevêtrés dans le partage de cette énergie sexuelle, nous communiquerons de bruits, de gémissements, de grognements et de halètements, animaux luttant pour le même carnage, jouant dans la crasse de leurs désirs les plus sombres.

Je vais, faire de vous mon animal de compagnie, vous battre et vous éduquer, vous soigner, vous immerger totalement dans ma possession. Et je vais le faire de façon certaine. D'une manière qui proclame votre appartenance, et vous désigne comme mon festin. Et quand je suis affamé, je me nourri.

des-mots-en-equilibre BDSM laisse animal chienne

C'est excitant comme l'enfer de vous prendre comme un animal, mais c'est incroyablement beau de vous traiter comme tel, de vous faire pleurer, supplier et de vous tenir en laisse.

mardi 21 février 2017

Un implacable besoin

Je vais vous faire mal. Non ce n'est pas ça. J'ai un besoin implacable de vous faire mal. Vous marquer et briser votre être de mes remous sur votre corps lié et impuissant. J'ai besoin d'entendre ces gémissements qui émanent de vos rêves les plus sombres, à chaque coup de ma main sur ma propriété nue, que je possède dans l'instant.

Vous utiliser, vous formater et vous plier à mon plaisir. Vous transformer en une chose, une poupée, un récipient de mon plaisir. Vous baiser et manipuler et vous baigner dans la pleine conscience de votre appartenance, prise au piège vous ferez comme je vous l'indique. Dans la liberté de ce pouvoir que vous m'offrez, avec votre volonté et vos besoins d'évasion, vous trouverez une joie qui explosera à chaque orgasme, chaque coup vicieux brisera vos envies déviantes en un million de pièces de plaisir. Une fois assemblées, vous verrez mon regard flotter au-dessus de votre corps à genoux. Vous vous sentirez aimée, utilisée et possédée de telle manière, que vous aurez envie de pleurer. Mais vous préférerez enterrer votre tête entre mes jambes et goûter mon nectar comme un impérieux besoin à votre survie.

Je vais vous faire mal, un implacable besoin, auquel vous répondrez chaque fois que j'en aurais le désir, et plus que ma douleur que vous désirez, me rendre fière sera votre satisfaction ultime.

des-mots-en-équilibre BDSM sadisme soumission

Je vais vous marquer de ma passion, vous les porterez avec une fierté.

mardi 14 février 2017

Entre fantasmes et réalité

Mes plus intenses moments sexuels, bdsm ou autres, sont toujours teintés d'une véritable émotion, où le jeu, le sexe racontent une histoire, une forme de communication qui transmet ce que nous ressentons dans notre chair. Un moment riche, vibrant, érotique, simplement beau, fermement ancré dans la réalité, mais coloré de nos fantasmes délicieux et déviants. Un moment où votre belle devient votre soumise et vous, la personne qui la mène aux limites, présente un miroir et la laisser se voir vraiment nue. Non pas que vous l'avez déshabillé, mais que vous avez ôtez toutes ses inhibitions et l'avez paré de ses désirs.

J'ai parfois essayé de vivre des moments strictement sexuels, sans sentiments réciproques. Nous n'étions rien de plus que des créatures sexuées, ayant besoin d'explorer, de créer et d'expérimenter. J'ai eu du plaisirs lors de certaines de ces rencontres, mais même à leur apogée, c'est sans comparaison avec ce que je ressens lorsque je partage cela drapé de sentiments.

Certains réseaux sociaux, forums sont une extension de nos fantasmes. Jusqu'à ce que ce ne soit plus le cas. Quand nous dépassons les fétiches et les désirs fondamentaux que les gens cherchent désespérément, nous comprenons qu'ils sont un reflet de la réalité. De vrais personnes, avec des vies réelles, elles sont beaucoup plus qu'une collection de fantasmes, ce sont des personnes avec des appétits sexuels sains, qui veulent explorer non seulement leur sexualité, mais aussi toutes les déclinaisons de ce que signifie se connecter à quelqu'un autre.

Vous pouvez atteindre ce niveau d'intensité, de décadence sexuelle et d'accomplissement de l'imagination, avec quelqu'un que vous aimez. Cela aura simplement une saveur plus profonde et différente de ce que vous avez rêvé, plus forte qu'une explosion climatique. Ce sera l'expression de quelque chose de plus que ce que la chair contient, quelque chose enraciné dans l'obscurité de vos désirs les plus sombres, mais avec le confort et la connaissance de quelqu'un que vous aimez.

des-mots-en-équilibre BDSM sentiments

Il y a une place pour les fantasmes et un besoin de réalité. Lorsque vous combinez les deux et les explorer ensemble vous vivez les instants d'une passion enflammée qui vous ravagent totalement, vident de sens vos fantasmes et emplissent votre réalité.

mardi 7 février 2017

Jouissez pour moi... Encore une fois

Mettez-la dans une position vulnérable, exposée et faite la jouir, qu'elle le veuille ou non. Autant de fois que vous le voulez, même et surtout si vous pouvez voir combien il lui est difficile de subir ce traitement et de vivre chaque orgasme. C'est une incroyable expérience érotique, regardez-la se draper de sa soumission, sans échappatoire, observez son visage se décomposé et son corps trembler, il n'y a rien de plus étonnant.

L'orgasme forcé est une énigme. Le summum de l'accomplissement sexuel, écrasant et si puissant que la réaction première est de résister, surtout quand la vilaine le subit à répétition...

Ce n'est pas seulement physiquement confus et intense pour elle, c'est aussi mentalement déconcertant. Les endorphines libérées pendant les orgasmes, forcée de jouir à plusieurs reprises, engourdissent littéralement son esprit. Surtout après une intense fessée, délicieux préliminaire libérateur de cette drogue du plaisir. Vous posséder plus que son corps, son esprit est sous votre contrôle, jusqu'à l'ivresse, overdose de plaisir.

L'orgasme forcé est un jeu merveilleux, à la fois extase et torture, un des plus érotique et intense échange de pouvoir.

des-mots-en-équilibre BDSM orgasme forcé soumise

J'aime dépraver une vilaine, mais la faire jouir tant de fois qu'elle ne sache plus qui elle est, qu'elle ne soit rien de plus qu'un corps livré, à utiliser, que son plaisir naisse de mes tourments, c'est un de mes plus grands plaisirs.

mercredi 1 février 2017

Égalité

Les relations D/s sont basées sur l'égalité. Lorsque je l'annonce, cela ressemble presque à une blague. Comment peut-il y avoir égalité quand le prérequis du BDSM est l'acceptation d'une inégalité dans la distribution du pouvoir.

L'égalité ne provient pas du déséquilibre du pouvoir, elle découle de la capacité des deux à répartir inégalement ce pouvoir. Que la relation soit temporairement ou à plus long terme, elle est toujours enracinée dans le fait que les deux personnes sont égales. Elles sont tout autant précieuses, peu importe leur rôle, et plus important encore, elles sont absolument nécessaires l'une à l'autre pour qu'il y ait une dynamique fonctionnelle.

Je pense qu'un dominant a plus d'influence et de responsabilité dans la relation qu'une soumise et même si cela peut apparaitre en contradiction avec l'idée qu'ils sont égaux. L'égalité entre les deux n'est pas dans les protocoles, les attentes et les spécificités définies par chaque rôle. Elle est dans l'égale responsabilité du bien-être général de la relation, du bien-être de l'autre, chacun responsable de son propre bien être, l'un et l'autre étant tout aussi important, indépendamment du rôle qu'ils assument dans cette relation.

La responsabilité personnelle dans la relation est égale, toujours.

Quand je dis que le dominant a plus d'influence sur le ton global de la relation, cela ne crée pas une inégalité, mais définit réellement pourquoi ils sont égaux. Tout comme le pouvoir, cette responsabilité supplémentaire n'est pas quelque chose que l'on prend, elle est volontairement répartie entre les deux. Quand on endosse le rôle de dominant, on ne pense pas que l'on a plus importance que sa soumise, mais simplement que l'on répond aux besoins spécifiques profond de chacun. Cet échange, du pouvoir, des responsabilités et des émotions, ne vole rien à l'un ou à l'autre et ne creuse pas les inégalités, au contraire, il construit et renforce une union répondant aux nécessités respectives.

En essence, l'un dirige et l'autre suit, cela se fait de mille façons différentes, a de multiples significations, pour beaucoup de gens différents. Mais peu importe les différences, une seule chose est immuable, dominant et soumise ne sont pas différents dans leur importance, ils sont tout aussi importants indépendamment l'un de autre et plus encore, ils sont également essentiel l'un à l'autre.

des-mots-en-équilibre BDSM Egalité Inégalité

Une relation D/s est tout autant égale que n'importe qu'elle autre type de relation entre deux personnes.