mardi 20 décembre 2016

Pleurez pour moi.

Il voulait qu'elle pleure. Et admirer ses larmes couler sur son visage, les attraper de sa main, et caresser doucement sa joue. Mais elle lui dit qu'elle ne pouvait, que ce n'était pas dans sa nature.

Il frappa son cul à mains nues, avec sa ceinture, un paddle, un martinet jusqu'à ce qu'elle crie son nom, déchirant l'air de la pièce. Elle cria encore, des insultes, demanda pitié, mais aucune larme ne fut versée.

Une main sur sa bouche, il contrôlait sa respiration alors qu'il se tenait derrière elle, tout en griffant son dos. Elle gémissait, elle haletait quand ses yeux se retournèrent dans un vertigineux abîme. Mais ses yeux la trahirent et ne se livrèrent pas. Fruits d'une frustration, qu'il avait maintenant soif de goûter.

Il ouvrit ses jambes et réclama son du. Sa chatte fut caressée, pénétrée, frappée à plusieurs reprises, une irrésistible combinaison et une détermination qui eu raison d'elle, forcée de jouir jusqu'à épuisement.. Elle était réduite à rien de plus qu'un corps, une chair vibrante, qui luisait à la suite d'une explosion d'orgasmes sur chaque partie de sa nudité, qu'il avait marqué et pris pour son propre plaisir.

Elle donna tout ce qu'il voulait, tout ce qu'il demandait, sauf ces larmes insaisissables qu'elle gardait enterrées comme si elles étaient son trésor le plus secret.

Tout en la possédant comme rien de plus que sa propriété, il attira son corps contre lui et l'embrassa de toutes ses forces.

Dans le silence et la tranquillité du moment, il lui dit ce qu'elle représentait pour lui, d'une manière crue, nue et sérieuse. Lorsque qu'il la regardait, il voyait l'endroit exact où il voulait être, à côté d'elle. Quand elle portait son collier, elle réalisait quelque chose de plus fort que ce qu'il pensait possible, elle en faisait plus qu'un symbole, elle en faisait une réalité. Une réalité qui annonçait qu'elle était à lui, que sa domination était son abri, qu'il la protégeait et la chérissait comme la personne la plus importante de sa vie, la partie la plus importante de son cœur.

Il sentit des larmes s'écraser sur sa main alors qu'il la serrait. Il embrassa et goûta ses larmes, savoura à jamais le moment.

des-mots-en-équilibre BDSM larmes femme soumise

Parfois, la chose la plus lourde avec laquelle frapper votre soumise est l'amour.

mardi 13 décembre 2016

Faites la rêver

Parfois, elle se présente ne portant rien d'autre qu'un jeans, un t-shirt et sa malice. Attrapez-la par l'arrière du cou et attirer-la fermement à vous, penchez-vous vers elle d'une manière menaçante et laisser la entendre votre humeur, que vous aller abuser d'elle sans ménagement.

Mais avant, sortez. L'intensité du moment est palpable et vous pouvez voir dans son sourire la soumise obéissante qu'elle aime être. Amenez-la dans la profondeur d'une foret, quittez les sentiers balisés, le genre de promenade au cour de laquelle vous devez vous frayer un chemin. Dites-lui de rester à proximité, d'être sage et prête, à tout...

Trouvez une clairière isolée abritant des roches. De grosses branches plafonnent au-dessus, prenez une corde dans le sac à dos. Et à la lumière du coucher du soleil et d'une tension sexuelle croissante, attachez la entièrement vêtu, les mains liées étroitement au-dessus de sa tête à une branche. Sortez le couteau de votre poche et découper ce tee-shirt, et alors qu'elle fait la moue, dit lui que vous allez la corriger et la baiser, puis embrasser-la violemment, descendez son pantalon sur ses chevilles et jouez avec sa chatte.

Alors que tous ses remparts sont tombés, que les pointe des seins frissonnent, prenez-la, frappez, criez, griffez et mordez son cou sans concessions. L'air vif du crépuscule vous embrasse tous les deux, vous la possédez comme un animal, une baise sans concession.

Pénétrez, sucez, griffez et mordez à en faire couler de sa chair offerte des gouttes de passion, possédez ce corps qui vous est offert.

Ensuite, souciez-vous d'elle, enveloppez-la de vos bras, et recouvrez-la de ce tee-shirt supplémentaire acheté discrètement pour remplacer celui que vous avez découpé. Qu'elle comprenne les profondeurs de votre force, l'ampleur de votre volonté, l'animal que vous abritez. Mais toujours qu'elle se sente abritée, aimée et chérie. Vous avez besoin du sacrifice de son corps sur l'autel de vos plaisirs. Alors en un lieu inconnu, avec rien d'autre que la nature et vos yeux pour l'admirer, quand elle s'offre ainsi savourez cet instant unique.



Baisez la sans remords, mais assurez-vous toujours qu'elle sache combien vous aimez ce pouvoir, ce contrôle, combien vous l'aimez, même quand elle est de mauvaise humeur. Faites-la se sentir spéciale et faites la rêver.

mardi 6 décembre 2016

Ce n'est pas une règle

Ceci est bien réel
Et n'est pas feint
Si la réalité
Ne répond pas aux attentes
L'un des deux
Peut simplement se lever et partir

Ce n'est pas une règle
Ou un simple geste
C'est une partie de mon être
Et je sais que cela fait aussi parti de vous

Où la cohérence est la clé
Et les désirs aspirent à être atteint
Il est facile de dériver
Parfois, nous l'oublions simplement

Quand les choses se relâchent
Le lien est plus difficile a resserrer
On ne peut réécrire les règles
Et attendre que tout soit bien

Que vous soyez soumise ou dominant
La clé pour vivre
Est d'être compatible
C'est le seul moyen d'en sortir

des-mots-en-equilibre BDSM

C'est un échange de pouvoir
D'idées et de désirs
Mais si vous n'êtes pas connectés
Alors à un moment donné
Le lien sera brisé

mardi 29 novembre 2016

La force du silence

Parfois, je ne suis pas assez silencieux. Je parle ou je réfléchis. Dans une relation, même en tant que dominant, il est parfois important de se taire et d'écouter. Pour les autres, et surtout pour votre soumise, sans projeter sur eux vos pensées, être capable de mieux les guider en écoutant et en apprenant d'eux.

Il est important de choisir qui écouter, nous devons tous trouver les personnes qui nous conseillent, qui nous conduisent, nous enseignent et nous guident, même lorsque nous sommes nous même ce guide pour quelqu'un.

Lorsque vous êtes silencieux, vraiment silencieux, pas seulement à réfléchir avant de répondre, vous pouvez apprendre. Dans ce silence, vous pouvez écouter, sans avoir à ajouter à ce qui est dit. C'est la force du silence. Il est bien connu que les personnes calmes, posées, réfléchies, sont souvent les plus solides dans les moments intenses. Dans le silence, nous nous trouvons, à travers les autres, à travers le partage des connaissances et à travers la compréhension des expériences que nous avons vécus.

des-mots-en-équilbre bdsm silence

Il y a le temps des débats et discussions, et il y a le temps pour grandir dans votre silence. J'essaye de me taire, il me reste beaucoup à apprendre.

mardi 22 novembre 2016

Acceptation, beauté, sécurité

Il n'existe pas de manuels, de guides pour l'éducation d'une soumisse. Ils ne sont pas non plus dans une simple liste, ou une quantité extraordinaire de règles et ou de postures d'attentes. Tout cela ne sert à rien sans avoir une compréhension plus profonde de ce merveilleux cadeau.

Je vais accueillir votre nature soumise, vos besoins et désirs, et vous trouverez un abri dans ma domination qui vous permettra d'habiter votre soumission sous ma direction, et de l'accepter dans cette douce libération.

Je vais rendre cet échange encore plus beau qu'il ne le semble, ou d'une belle sonorité, et vous intégrerez que vos besoins ne sont pas honteux, vous les embrasserez de la même manière que l'on embrasse le beau, étroitement, avec la volonté de les conserver précieusement.

Vous allez vous sentir en sécurité et vous comprendrez que votre bien-être est primordial pour moi, vous vous livrerez alors à tout ce que vous avez négocié avec une passion non feinte, parce que je vous offre ce lieu sûr où jeter vos doutes et vivre vos fantasmes. Mais plus important encore, je vais vous permettre d'être vraiment vous-même, et vous me servirez pour cela.

Il y a beaucoup de façons d'éduquer une soumise, différents styles et diverses approches. Mais plutôt que de trouver ce qui fonctionne, ce qui m'importe est de comprendre la racine de vos besoins de soumission. Vous offrir l'acceptation, la beauté et la sécurité est encore plus important.

des-mots-en-équilibre BDSM

Quand je ferrai tout cela, votre soumission sera mienne. Non pas que je sais ou que j'ai lu comment vous guider, mais que le seul livre utile est celui que nous écrirons.

mardi 15 novembre 2016

Vous voulez, je vais

Vous voulez quelque chose de violent, intense à la limite de la destruction. Vous voulez vous sentir impuissante, être mienne et manipulée, votre sort entre mes mains. Tout comme votre cou, alors que mon étreinte se resserre à sa base. Restreindre votre flux d'air, vous affaiblir et vous apaiser, dans ce même souffle, si difficile à prendre.

Je veux que vous ressentiez plus que l'animal qui est en vous. Comprenez que vous n'avez plus aucun contrôle sur la situation, réalisez que vous êtes piégée, et que je peux faire de vous tout ce que mon esprit pervers imagine, percevez votre humidité couler le long de votre jambe. Je ne vais pas vous faire mal, je vais vous marquer, de sensualité.

Je ne vais pas faire ce que vous attendez... Les fessées seront remplacées par des baisers, dans votre cou, sur votre poitrine, votre ventre et vos cuisses, avant de remonter le chemin vers votre bouche, que j'embrasserai passionnément, à en vous étouffer. Mes mots, murmurés à votre oreille rougiront votre chair. Mes mains découvriront votre corps offert, lentement cartographier vos monts et vallées, vos rivières et sentiers, avec rien de plus que mes doigts et le désir de connaître votre corps comme le propriétaire de vos terres de plaisirs.

Vous voulez des larmes. Je vais vous les donner, vous délivrer dans cette averse. Je ne vais pas vous dire que vous êtes belle, un mot que vous avez mille fois entendu. À travers mes gestes et mes mots, vous vous sentirez éblouissante, ils décriront la beauté, une beauté qui vous appartient, une beauté qui est vous. Envahie par ce sentiment, vos yeux ne pourront rien faire d'autre que de se soumettre et de verser des larmes de joie. Ces perles sur vos joues, bien plus que votre nudité révéleront votre vulnérabilité, et vous la porterez comme votre unique robe.

Vous voulez être battu, je vais vous traitée, comme une femme qui mérite d'être aimé tendrement, mais avec une main ferme. Comprenez que je peux vous caresser d'une toute autre manière si je le veux. Vous serez à genoux, à votre place et je vous forcerez à jouir de nombreuses fois, à voyager dans ce lieu que vous avez rêver, jusqu'à ce que je décide d'y mettre fin. Dans le confort de mes bras, je vous garderez à cet endroit rassurant et chaleureux, vous vous y blottirez comme dans votre couverture la plus douce.

des-mots-en-équilibre BDSM équilibre

Vous voulez quelque chose de violent, vous aurez autre chose. Parfois, nous n'obtenons pas ce que nous voulons, nous recevons exactement ce dont nous avons besoin, même si nous ne réalisons pas tout de suite à quel point cela est important.

mardi 8 novembre 2016

Petit déjeuner.

Affamé il se réveille, prêt à se nourrir. Sa proie repose là, sans soupçonner que son corps est sur le point d'être dévoré.

Brusquement elle émerge de son sommeil lorsqu'une main couvre sa bouche et qu'une autre limite ses mouvements en croisant ses bras dans le dos. Sa lingerie descendue autour d'une de ses chevilles faible rempart ne la protège plus, une queue palpite, frappe contre son cul et s'invite en son humide et chaud intérieur.

Gémissements étouffés par la main, excitée par cette situation inattendue, la vilaine pousse son cul en rythme contre celui de son assaillant, anticipe la pénétration. La main quitte la bouche et glisse vers une autre destination, atteint son clitoris et le caresse avec frénésie. Elle ne peut laisser échapper un gémissement de plaisir, suivi d'un "Je suis à vous, baisez-moi."

C'est demandé si gentiment qu'il ne refuse et s'enfonce encore plus profondément en elle avec aisance, d'une puissante poussée; qu'elle perçoive tout de lui. La garce se penche en avant, cambre ses reins et tend le cul, s'offrant plus encore dans une sublime indécence.

Elle cesse d'être femme, soumise, elle n'est plus qu'un animal dont la chatte chaude doit être envahie par un sexe viril. Il la pénètre avec une violence contrôlée qui répond en écho à son besoin d'être prise, d'être possédée sans ménagement. Elle joui de cette pensée, de ce besoin, de le ressentir, de la nature bestiale et passionnée de l'assaut.

Dans un respiration intense, son corps ravagé, son dos griffé, elle le sent jouir, fort, alors qu'il s’effondre sur elle, rassasié d'un repas dévoré avec passion.

des-mots-en-équilibre BDSM

Tandis qu'elle le sent s'écouler de ses lèvres humides, il l'attire à lui et la remercie pour ce succulent petit déjeuner au lit.

mardi 1 novembre 2016

Shibari

Le shibari, n'est pas que des cordes, un encordeur qui manipule un corps et l'attache, c'est bien plus que cela. C'est une aventure humaine, une relation intense, une confiance accordée et reçue en pleine conscience, une mise à nue de chacun, on ne peut se tromper ni tromper l'autre.

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Des-mots-en-équilibre BDSM Shibari

Éphémère, si beau, tellement intense.



mardi 25 octobre 2016

Ancrage

Vos ordres et votre force sont érotiques et excitants. Ils suscitent son imagination et elle aime la façon dont vous contrôlez la situation et lui permettez de se laisser aller en sécurité. Alors même qu'elle s'immerge, elle sait que vous la sauverez. Et elle va sombrer, profondément dans sa soumission, mise en place par vous même.

Cette même force a cent fois plus de valeur quand le temps n'est pas au jeu, que votre soumise n'est pas heureuse et les eaux agitées. Elle a besoin que vous soyez son ancre, ne dérivant pas avec son humeur. Elle a besoin que vous soyez la seule chose fixe et cohérente dans un monde d'agitation et de stress. Elle a besoin de vous, que vous ne dominiez ou ne contrôliez pas le moment, mais que vous soyez une source de calme et de paix, qu'elle puisse nager et émerger de son chaos.

Elle a besoin de vous éprouver et vous devez être en mesure de démontrer la valeur de votre engagement, d'accepter l'entière responsabilité de votre soumise et de la mener vers la sérénité.

des-mots-en-équilibre BDSM

Il est facile d'être fort quand les eaux sont calmes. Vous ne connaitrez pas votre véritable identité tant que vous n'aurez pas naviguez sur un océan agité et qu'elle voit l'ancrage que vous êtes réellement.

mardi 18 octobre 2016

Cinquante nuances, et ensuite?

"Comment puis-je obtenir de mon partenaire vanille de me dominer?"

Quelqu'un m'a posé cette question, et comme pour tout voyage, il est important de savoir avec qui vous voyagez, sinon cela pourrait être désastreux.

Il y a une question plus importante que la façon d’orienter votre complice vers une sexualité BDSM. Veut-il la même chose que vous? S'il n'a pas cette curiosité, cette attirance, et le désir de l'explorer, alors la réponse est que vous ne le pouvez pas.

Les gens oublient de se poser cette question lorsqu'ils essayent sans succès de passer d'une relation vanille à un couple D/s, le souhaitent-ils tous les deux? C'est le grand problème après avoir lu ou vu Cinquante nuances de grey, ils essayent d'imposer leur nouveaux désirs à quelqu'un qui n'en a aucune envie.

Les gens doivent être honnêtes au sujet de leurs désirs avant de commencer à apprendre et expérimenter le BDSM. Quelles sont leurs motivations, y a t'il un désir, un plaisir ou même un apaisement pour l'autre? Quel est le but si vous le faites strictement pour le plaisir de votre partenaire et que vous n'en ressentez aucun? La relation risque fort de s'éteindre très rapidement.

Vous ne pouvez pas demander à quelqu'un d'être une personne à l'opposé de qui elle est vraiment. L'essence d'un dominant ou d'une soumise n'est pas un ensemble de compétences, elle vient de vous, peu importe ce que vous faites. Vous pouvez apprendre toutes les techniques, la terminologie, les protocoles, mais si cela ne parle pas réellement et ne vous apporte pas un certain accomplissement, vous ne serez jamais la personne que vous voulez devenir.

des-mots-en-equilibre BDSM

Pour répondre à la question initiale, il faut avant tout demander s'il en a envie. Et si c'est le cas, il acquerra alors les compétences, apprendra les aspects de sécurité et vous pourrez explorer ensemble et grandir tous les deux dans une vision que vous avez énoncé. Mais s'il n'y a pas d'envie commune, ce sera seulement un mensonge, ce mode de vie est beaucoup trop intense, complexe et réel pour essayer de la vivre sans un profond désir.

mardi 11 octobre 2016

Émotions

Vous pensez être vulnérable à vos propres sentiments, que vous ne serez jamais perçu comme aussi dur ou fort, tel qu'elle vous voit actuellement. Vous craignez qu'elle vous regarde différemment et que votre domination s'affaiblisse. Rien ne peut être plus éloigné de la vérité que cela. Montrez lui l'affection que vous avez pour elle.

Les émotions et notre capacité à les exprimer inspirent les actions qui créent les pierres angulaires de notre vie, elles ne nous rendent pas faible, elles font de nous des êtres humains.

Être impassible et stoïque tout le temps ne fait pas de vous un dominant, cela vous isole. Vous ne pouvez pas garder votre porte fermée et attendre qu'elle frappe et entre. A un moment, vous allez devoir accepter d'être blessé.... Afin d'être aimé.

Il est évident que vous vous souciez d'elle, lui montrer ne vous rend pas faible, ne pas le montrer fait de vous un fou qui finira par perdre quelqu'un de spécial. Non pas que vous soyez courageux dans votre approche rigide, mais parce que vous avez peur d'être vulnérable à quelqu'un. Cela n'ait pas de la domination, c'est de la lâcheté.

des-mots-en-équilibre bdsm sentiments sensible dominant

Montrez lui votre affection, cela vaut toute la douleur que vous aurez à supporter.