mardi 1 août 2017

Les limites.

Vous vivez une relation D/s, avez des perversions, des fétiches, vous savez alors que les choses peuvent rapidement s'intensifier et passer de follement incroyables à totalement désastreuses en un très court instant. L'essence de ce que nous faisons n'est pas liée à un acte ou une philosophie, c'est profondément ancré en nous, les mots, les diverses perversions nous sont propres et cela ne se passe pas toujours comme voulu.

Tout le monde a des besoins, des déviances et des limites. Le plus important est d'être bienveillant, d'avoir de la compassion et respecter la raison pour laquelle quelqu'un ne va pas continuer. Même si c'est quelque chose de déjà pratiqué, même si la soumise pense avoir déçu son dominant. Avoir des limites ou une réaction à quelque chose qui déclenche une réponse émotionnelle négative, ne fait de vous une personne faible, et certainement pas un être mauvais.

Vivre une relation D/s n'est pas une compétition, il n'y a pas de premier prix pour la soumise ou le dominant. Les gens qui comprennent cela peuvent progressivement ébranler et repousser leur limites. Peu importe que vous soyez partenaires de jeu ou mariés, les relations sont fragiles et vous devez toujours être conscient du bien-être de l'autre et respecter les limites indiquées.

des-mots-en-equilibre.blogspot.fr BDSM bienveillance respect limite Equilibre

Que vous soyez dominant ou soumise, il est plus que normal d'exprimer ses interdits ou de réagir parfois négativement. Si quelqu'un ne peut pas comprendre cela et le respecter, il est probable qu'il s'intéresse plus au jeu qu'à la personne. Ce n'est pas quelqu'un avec qui je voudrais avoir une relation et encore moins quelqu'un que je veux être.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire